jeudi, 07 septembre 2017 21:00

Arnaud J. Laplace - Les chroniques d'Utopia, tome 1 : Midgard : Le réveil de l'avatar

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Synopsis

700 ans après un Cataclysme qui changera complètement notre Monde, nous suivons les périples du jeune Alzâck Hawk, habitant de la Ligue puis kidnappé par l'Empire, amnésique depuis ses 2 ans. Ce garçon de 14 ans sort de l'ordinaire : alors que les Humains ont acquis la magie dans ce futur, il est le seul à ne pas en avoir. Cependant craint et respecté de tous, il est le meilleur Stratège d'Utopia.
Alors qu'il oeuvre, épaulé par ses amis, dans le but d'accomplir son rêve et de voguer sur son propre navire astral malgré son mal des transports, plusieurs événements viennent bousculer les tensions entre les trois factions d'Utopia et menacent la paix pourtant déjà si fragile. Alzâck s'éveille alors en tant qu'Avatar, surpuissant et mystérieux, alors qu'à l'Empire, ces êtres sont mal vus et bannis depuis des années.
Depuis l'antiquité, l'Homme n'a fait qu'erreur sur erreur. Les Dieux des anciennes mythologies se réveillent. Vont-ils une bonne fois pour toutes punir l'être Humain, ou un espoir est encore possible... ?

Editions Autoédité (2017)
Format : ePub
Fantasy / Jeunesse

Mon avis

Alzâck est le fils du plus grand Stratège mais il est aussi orphelin. A 14 ans, cet humain sans pouvoirs magiques, comparés à tout le monde autour de lui, est maintenant le nouveau Stratège ; Doué d’un sens inné pour les combats, la navigation de flottes astrales ou l’anticipation d’attaques, il n’y qu’un seul problème (et un gros !) : il a le mal des transports. Et quand tu commandes des navires, c’est assez compliqué !

 

Au niveau des personnages, ils sont nombreux (comme dans la plupart des romans de fantasy) et tous de races différentes : humain, vampire, cyborg, orc, elfe... Il y en a beaucoup trop alors je m’attarderai surtout sur Alzâck, notre personnage principal. J’ai vraiment eu du mal à m’attacher à lui. Il est prétentieux, il sait qu’il est doué et le fait savoir. Tout le monde lui fait savoir d’ailleurs donc forcément il a pris le melon. Mais c’est aussi un garçon que l’on apprécie parce qu’il est fidèle en amitié et parfois, nous avons la chance d’apercevoir quelques émotions...
Pour ce qui est de l’histoire, elle est assez complexe je trouve, il faut bien suivre pour ne pas s’embrouiller. De plus, j’ai eu une impression étrange, comme s’il n’y avait pas de transitions entre les chapitres, comme s’il manquait quelque chose et que je m’étais perdue... Etrange sensation !
Par contre, on sent que l’auteur a fait beaucoup de recherches du côté de la mythologie car nous avons beaucoup de références.
Le roman est vraiment addictif et nous n’avons pas le temps de relâcher notre attention après plusieurs rebondissements que nous sommes entrainés sur une autre ile astrale ou carrément dans une guerre ! Et jusqu’au bout, nous allons de surprises en révélations !

Une mention spéciale aux illustrations, que ce soit les différentes cartes, les croquis de navires astraux ou encore les introductions de chapitre. C’est agréable et les plus jeunes seront contents de cette touche. Bravo à Noëlie Dayma, l’illustratrice !

Ce roman est bien imaginé, attractif, rempli de rebondissements. On ne s’ennuie pas.

Ma note : 8 / 10

Je remercie l’auteur et le site SimPlement pour m’avoir permis de découvrir le premier tome d’une saga qui s’annonce alléchante.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.