Imprimer cette page
mercredi, 17 décembre 2014 22:55

Bram Stoker - Dracula

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Répondant à l'invitation du conte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Ce comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l'apesanteur...
Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence : il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...

Editions Pocket (1992)
511 pages
Fantastique

Mon avis

On connait tous des livres ou films autour des vampires, que ce soit pour les midinettes, comme « Twilight » et « Le journal d'un vampire » (pas peur !), ou qui donnent des frissons dans le dos, comme « Entretien avec un vampire » et « Underworld » (un peu plus peur). Mais jamais encore je n'avais lu la référence, un des premiers vampires célèbres : « Dracula » de Bram Stoker.

Ce roman est fait sous forme de journaux intimes ou de lettres échangées. Nous passons alors d'un personnage à l'autre en très peu de temps, que ce soit en une page ou en cinq. Nous avons ainsi les différents points de vue de tous les personnages de l'histoire. Le récit se suit, sans vraiment d'interruption, ils s'arrêtent juste d'écrire pour aller se coucher, par exemple. Cela apporte un côté plus intime à l'histoire.
Un avis me manque quand même, celui du comte Dracula. J'aurais bien voulu avoir ses impressions, pas dans le style « Ils sont méchants avec moi... » mais plutôt du genre « Je vais tous les saigner, me baigner dans leurs tripes et décorer le sapin de Noël avec... » Enfin, vous voyez le genre !

Nous avons un vrai roman de vampires. Quand je dis « vrai », je parle des monstres qui veulent vous sucer le sang, qui n'aiment pas toute la panoplie anti-vampires comme les crucifix, hostie, pieu, ail...

Après l'explication, passons aux points négatifs pour moi.
Cette œuvre du XIXème siècle est plus psychologique que remplie d'actions mais c'est l'époque qui veut ça. Dracula n'est pas assez présent à mon goût alors que c'est la partie « méchante » de l'histoire, le personnage principal...
Même s'il y a du suspense, que l'ambiance, l'atmosphère du roman est sombre... je n'ai pas été effrayée, peut-être attendais-je un roman d'horreur, plus terrifiant ? des morsures en veux-tu, en voilà ? Pour moi, l'action a mis du temps à arriver, j'avais l'impression de m'ennuyer et je regrettais car j'avais tellement envie de lire ce roman.

J'ai trouvé les personnages fades, juste survolés, je ne me suis pas attachée à eux, l'histoire reste autour d'un Dracula invisible et de sa traque.

La deuxième partie de l'histoire avec cette poursuite en question est beaucoup plus intéressante mais j'ai trouvé la fin tellement simple, expéditive. J'attendais plus de mordant dans le final après 500 pages de longueurs...

Malgré que j'aie mis longtemps à le lire, que j'ai eu plusieurs fois envie de l'abandonner, ce roman se lit facilement, l'écriture n'est pas complexe, bien qu'il soit ancien. J'en attendais surement beaucoup trop mais je ne suis quand même pas déçue de ma lecture. Je le reprendrai plus tard et je verrais surement les choses autrement à ce moment-là.

Ma note : 5 / 10

Lu 5261 fois Dernière modification le mardi, 15 septembre 2020 15:19

Dernier de Yuya

Éléments similaires :

5 Commentaires

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.