lundi, 31 octobre 2016 21:02

Dominique Lebel - Un lundi au soleil

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Emmanuelle avait disparu depuis quatre jours quand on l’a retrouvée, au bas de la falaise. Elle portait aux pieds ses Converse bleues, qui faisaient une tache colorée dans le paysage. Son visage était intact, mais son corps était cassé, disloqué à l’intérieur en une multitude de petites fractures.

Il aurait fallu des années pour réparer un tel désastre.

« Nom de Dieu de Nom de Dieu », a murmuré le pêcheur à la mouche quand il l’a aperçue. Et puis il n’a plus rien dit, il ne pouvait plus trop parler. Aujourd’hui encore, il ne vous en dirait pas grand-chose. Mais il se souvient qu’on était un lundi.

Et que, pour une fois, il faisait beau.

Editions Hélène Jacob (2015)
Format : ePub
Drame

Mon avis

En lisant le résumé, je me suis dit que j’allais me plonger dans un policier, à la recherche de pourquoi Emmanuelle est morte ? Est-ce qu’elle s’est suicidée ou est-ce que quelqu’un l’a poussé ? Mais finalement il n’en est rien et je suis un peu perplexe et arrivant à la fin du roman.

Nous suivons plusieurs femmes à travers différentes générations :
- Suzanne, la porte-parole des PenSardines où son portrait trône sur un tableau dans un musée
- La narratrice qui travaille dans le musée en question et essaie de tromper son ennui tant bien que mal, en attendant qu’un visiteur veuille bien lui poser une question ou simplement la saluer
- Marilyn, celle qui s’occupe de Milo son mari détraqué
- Emmanuelle, une jeune femme magnifique qui n’arrivera jamais à oublier son premier amour.

J’ai aimé le contexte du musée et des œuvres d’art, cela change et j’ai découvert des choses, surtout que les descriptions sont très visuelles, on s’y croirait.
Par contre, j’ai eu un gros problème au niveau des liens temporels, plus j’avançais, plus je n’arrivais plus à savoir qui était la mère de qui. Je me suis vraiment perdue entre les personnages.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et bien qu’elle soit originale et intéressante, je me suis perdue.

Ma note : 6 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de découvrir ce roman.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.