vendredi, 15 septembre 2017 22:11

Elsa Brants - Save me Pythie

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Dans la Grèce antique, Pythie est frappée d'une malédiction: elle ne pourra prédire que des catastrophes et personne ne la croira. A part peut-être Xanthe, fils caché de Zeus qui va de catastrophe en catastrophe (de Charybde en Scylla à l'époque) sous les coups rancuniers de Héra.

Editions Kana (2014-2016)
Shonen

Mon avis

Pythie a refusé les avances du Dieu Apollon et elle lui a mis la raclée de sa vie. Il la frappe alors d’une malédiction : elle peut prédire des catastrophes mais personne ne la croira. Elle rencontre Xanthe, le fils caché de Zeus, qui lui la croit surtout qu’il n’a pas le choix car c’est l’homme le plus poisseux du monde à cause d’Héra, la femme officielle de Zeus. Celui-ci veut devenir un héros pour tout le monde mais ce n’est pas gagné.

 

Elsa Brants revisite la Grèce Antique avec beaucoup d’humour. Il y a même des références à notre époque mais mises à la sauce mythologique.
Les personnages de Pythie et de Xanthe sont vraiment attachants. La jeune femme est victime de la malédiction d’Apollon mais finalement elle s’en sort bien et avec intelligence. Pour Xanthe, c’est plus compliqué, il souhaite devenir un héros comme le célèbre Hercule mais avec la poisse qu’il a, ce n’est pas encore ça. Cela m’a quelque peu perturbé de voir le Dieu des Dieux sous la forme d’un poulet qui suit partout son fils mais à force, on s’habitue.
J’ai bien aimé les graphismes, c’est plaisant ; les décors et personnages correspondent bien à l’image que je me fais de la Grèce Antique. En plus nous rencontrons plein de personnages, de dieux et de créatures fantastiques comme le Sphinx, Œdipe, Thésée, Héra, Aphrodite... et plein encore...
Par contre je suis moins fan du dernier tome, j’ai eu comme une impression de surenchère et qu’il fallait finir par du grandiose alors que c’est vraiment la poisse de Xanthe qui les amène jusque-là.
Ce qui est déroutant, au départ, c’est que « Save me Pythie » est un manfra, il se lit dans le sens occidental et non pas dans le sens conventionnel des mangas mais toujours en débutant les vignettes de gauche à droite.
Les graphismes sont très occidentaux également, c’est sympathique. Les expressions du visage sont réussies, surtout celles de Xanthe, j’en rigole encore ! Mais, j’ai trouvé qu’il y avait trop de chibis à mon goût. En plus, on ne crache pas dessus, à la fin de chaque tome, on trouve des bonus, tout en humour, c’est agréable.

 

J’ai vraiment passé un super moment avec ce manga déjanté de pure souche française.

Ma note : 8/10

Save me Pythie

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.