mardi, 10 octobre 2017 11:24

Kotetsuko Yamamoto - Mad Cinderella

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Tout oppose Ryota et Sakuichi, d'un côté Ryota vient d'une famille modeste et a une vie simple, de l'autre Sakuichi, est né dans une famille à la tête d'un des plus grands groupe industriel du Japon. Et malgré cette différence, ils étaient amis d'enfance et voisins.
A leur dernière année de collège, Sakuichi doit quitter la ville et partir à l'étranger, mais avant son départ il demande Ryôta en mariage. Des années plus tard, après avoir perdu contact, Sakuichi réapparait soudainement devant Ryota. Comment va se passer ces retrouvailles ?

Editions IDP (2016 - 2017)
Yaoi

Mon avis

Ryota et Sakuichi sont amis d’enfance, bien que tous les oppose. Le premier a une vie simple, il doit travailler pour se payer les études et le second a des parents fortunés, c’est l’héritier d’un grand groupe industriel japonais. Sa famille ayant souhaité qu’il connaisse les autres milieux, il a rencontré Ryota dans un collège public mais maintenant que la dernière année est là, Sakuichi doit partir à l’étranger pour poursuivre son cursus. Avant cela, il le demande en mariage et Ryota accepte et va l’attendre patiemment durant de nombreuses années.

 

Les deux personnages sont attachants. Ryota a attendu le retour de Sakuichi sans savoir vraiment s’il allait lui revenir et en se demandant si la demande en mariage était sincère. Il est simple, généreux, dévoué... Son fiancé a travaillé d’arrache-pied pour revenir plus vite auprès de son cher et tendre dont il est follement amoureux même si les sentiments ne se reflètent pas toujours dans ses yeux, ses gestes tendres voir charnels décrivent bien son amour.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Rien qu’avec Takahiro, le frère énervant de Sakuichi, c’est drôle, touchant et surprenant.
Deux mondes opposent les deux hommes et bien que cela effraie un peu Ryota, il est sincèrement amoureux de Saku et accepte tout sans sourciller, même s’il n’hésite pas à le remettre dans le droit chemin.
Le style graphique pourrait paraitre simple mais il est maitrisé du premier au dernier tome et il n’y a rien à redire là-dessus, c’est impeccable.

 

C’est vraiment une série sincère, drôle, tendre et un peu sensuelle et frustrante.

Ma note : 8 / 10

Je remercie les Editions IDP Boy’s Love de m’avoir permis de découvrir cette saga attachante.

 Mad Cinderella

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.