samedi, 23 décembre 2017 09:59

Marie-Pierre Bardou - Défaillances

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Une petite fête entre amis, un soir d’été caniculaire.
May et son mari ont invité leurs proches.
Ce qui devrait être un moment agréable, quelques heures de détente et de partage, se transforme rapidement en chaos et en catastrophe...
Disparitions, accidents, trahisons, règlements de comptes ponctuent une soirée qui se révèle très pénible, avec, en filigrane, cette question : qui va mourir ? Ou plutôt : qui est mort ?
L’amant de sa petite sœur Alice, que May n’a aucune envie de voir chez elle ?
Le mari adultère, qui a eu le culot d’inviter sa maîtresse ?
Le copain insupportable, qui fait la morale à tous entre deux crackers ?
La célibataire qui oublie sa solitude dans des excès de drogue ?
Le dragueur impénitent ?

 

Construite en flash-backs, pleine de chausse-trappes et d’impasses, cette histoire est avant tout celle de nos défaillances – d’amis, d’amants, de parents...
Nos failles, nos lâchetés, toutes ces petites choses, ces choix que l’on ne fait pas ou que l’on fait mal, ces blessures qu’on inflige sans même le vouloir, parfois...
Nos défaillances qui peuvent nous mener, si l’on n’y prend garde, à notre fin.

2017 Editions Hélène Jacob
192 pages
Drame

Mon avis

May et Thomas ont organisé une petite fête chez eux, tout s’annonce pour le mieux... enfin pour le moment. Parce que finalement tout n’est pas rose. Entre May qui ne peut pas avoir d’enfants et couvent ses deux chats comme s’ils en étaient, la nouvelle maitresse de Thomas qui débarque, Alice la sœur de May qui vient accompagner de son copain marié à une autre, de la drogue qui tourne, Chaman qui disparait et un mort qui apparait... rien ne va plus.

 

Les relations humaines ne sont jamais faciles et dans ce roman, énormément de défauts, lâchetés, faussetés et défaillances de notre race sont regroupés. Plus la soirée avance et plus les convenances disparaissent et laissent place aux méfaits de l’alcool et des stupéfiants. Les langues et les actions se libèrent alors, les vérités éclatent !
Les différents flash-backs de l’histoire nous permettent de bien comprendre les faits et de savoir qui est mort, dans quelles circonstances et pourquoi.
J’ai adoré les points de vue de Chamalow, le chat de May. J’avais l’impression que c’était ceux de mon Kyo quand j’ai du monde à la maison ! Il dépeint ce monde qui tourne autour de lui et lui pique sans arrêt son fauteuil préféré. C’est rafraichissant dans cette ambiance sombre, triste et dure.

 

Ce roman est Chat-rmant, original, intriguant, captivant, émouvant, surprenant...

Ma note : 8,5/10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de découvrir ce roman.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.