mercredi, 03 août 2016 09:21

Robert Moran - Sur une feuille d'érable rouge

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Le héros de cette biographie « imaginée », mais fondée sur bon nombre de faits réels, découvre l’Empire du Milieu dans une bande dessinée pour enfants parue en 1940.
Dès lors, ce pays et sa civilisation ne quitteront plus ses rêves.

Son diplôme de langue chinoise en poche, il entre au Ministère des Affaires étrangères. La reconnaissance de la République Populaire de Chine par le gouvernement du général de Gaulle et les échanges culturels qui en résultent sont pour lui l’occasion de se porter volontaire et de s’expatrier comme professeur de français à l’université de Pékin.

D’un tempérament très romantique, il imagine une femme idéale, qu’il rencontre en Chine. Elle est eurasienne, fille d’un révolutionnaire espagnol engagé dans la Longue Marche.
Adoptés par un ancien commandant de l’Armée de Libération, ils traversent ensemble la Révolution culturelle, au cours de laquelle le héros tient au jour le jour un journal soigneusement caché qui apporte un éclairage inédit sur cette période terrible.

Editions Hélène Jacob (2016)
224 pages
Biographie

Mon avis

Dans sa jeunesse, il découvre l’Empire du Milieu dans une BD lue et relue maintes fois ; et depuis ses rêves dérivent vers ce pays. Apprenant le mandarin, il entre au Ministère des Affaires Etrangères et finit par s’expatrier en République Populaire de Chine où il est pris d’affection par un ancien commandant de l’Armée de Libération. L’amour s’invite ensuite au voyage mais la Révolution culturelle fait soudain rage dans le pays.

Quelle très bonne découverte que la Chine des années 30-40 à nos jours. Aimant beaucoup l’Asie, souhaitant visiter le continent, j’ai aimé découvrir les lieux, les coutumes, être plongée dans les périodes de guerre et de paix, de propagandes et de vie...
Comment ne pas penser à Marcel Pagnol en version asiatique en lisant ce roman ? On retrouve l’esprit d’une biographie partant de l’enfance avec cette jeunesse pure et insouciante pour atteindre une vieillesse triste et sereine à la fois.
J’ai aimé toute la partie écrite sous forme de journal tenu jour après jour durant la période trouble. Cela nous montre le quotidien et la vie au milieu de cette guerre culturelle.

Robert Moran nous invite au voyage dans un pays mystérieux et fascinant, entre souffrances et espérances, amour et perte.

Ma note : 8,5 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de réaliser ce voyage.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

1 Commentaire

  • Posté par Aelynah (30/09/2016 - 18:46)

    Je t'avoue que j'ai pas mal hésité quand j'ai lu le résumé mais je vais peut être me laisser tenter tout compte fait ;)