lundi, 14 mars 2016 19:37

Saki Aida et Yuh Takashina - Deadlock

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Je possède 2 tomes que j'ai lu.

Synopsis

Agent de la brigade des stups à Los Angeles, Yûto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier a été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l’un des plus gros réseaux de drogue de New York après un an d’infiltration. Victime d’un coup monté, Yûto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yûto refuse l’aide de son codétenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus. Quelque temps après son arrivée, Yûto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d’un groupe terroriste.

Editions Taifu comics (2016)
180 pages
Yaoï

Mon avis

Tome 1

Yûto est accusé du meurtre de son partenaire et il est condamné à une peine de prison où, fort d’un caractère bien trempé, ses nouveaux camarades ne le laisseront pas purger sa peine gentiment.
Heureusement que le jeune homme a un plan B car malgré qu’il clame haut et fort son innocence en étant victime d’un coup monté, il n’a pas le choix, il prend pour quinze ans ; sauf que le FBI lui propose une réduction de peine s’il démasque Le Corvus, un terroriste qui travaille de la prison. En tout cas, il n’a rien à perdre.

J’aime beaucoup le rendu de l’univers carcéral où nous retrouvons les différents blocs divisés en ethnies et commandés par un chef qui fait régner l’ordre et sa propre justice.
Les viols sont très réguliers surtout chez les nouveaux pour qu’ils ne fassent pas trop de grabuges. Yûto s’est même laissé pousser la moustache pour faire plus viril mais son corps de bel éphèbe attire forcément l’œil des males en rut.

Par contre, je rassure les personnes un peu prudes, nous ne sommes pas dans le graveleux (ou du moins, pas encore !), c’est soft, c’est un tome de présentation de l’univers, des personnages et des faits. Mais j’espère que ce sera plus chaud à l’avenir.

Pour ce qui est des graphismes, les personnages sont beaux et jeunes, c’est du shonen-aï avant tout. Le trait est fin, c’est soigné, les vignettes ne sont pas dépourvues de décors. Yûto est certes un peu trop en retrait pour l’instant mais Dick rattrape tout cela avec son côté mystérieux, intriguant, qui donne envie d’en savoir plus sur lui. On pourrait peut-être reprocher que les personnages sont trop bien dessinés, trop beaux alors qu’en prison, ce sont plutôt des brutes mais il faut de tout.

Je trouve que cette idée de manga dans l’univers carcéral est vraiment originale. La problématique des viols, de l’homosexualité dans les pénitenciers, le fait que les hommes soient en manque, des transsexuels... est bien retranscrite et n’est vraiment pas courante.

C’est un bon premier tome qui donne vraiment envie de continuer la série pour en savoir plus et je veux aussi savoir ce qu’il va arriver aux mignonnes fesses de Yûto.

Ma note : 8 / 10

Je remercie les Editions Taifu et Livraddict pour m’avoir permis de découvrir une nouvelle saga qu’il me tarde de continuer.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.