lundi, 09 mai 2016 23:08

Sébastien Lepetit - Barnabé

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Barnabé arrive à l’âge adulte. C’est un homme-enfant, un handicapé mental, qui découvre sa différence dans le regard des autres. Et le regard des autres, c’est surtout celui de Vanessa, la jolie métisse arrivée tout droit de la région parisienne, dont il tombe éperdument amoureux.
Un handicapé mental amoureux d’elle ? Voilà qui fait bien rire Vanessa, et beaucoup souffrir Barnabé.

Aussi, lorsqu’une série d’incendies volontaires se déclenche tout autour de Montdunon, il ne manque pas de témoins pour affirmer que l’on a vu Barnabé et son scooter rouge rôder aux alentours.

Se vengerait-il des sarcasmes dont il est l’objet ? Ou bien fait-il un coupable idéal ? Barnabé est-il un incendiaire ou un bouc émissaire ? Il affirme qu’il est innocent, mais doit-on le croire simplement parce qu’il est handicapé ?

Editions Hélène Jacob (2012)
Format : ePub
Policier

Mon avis

Barnabé est un jeune homme avec un esprit d’enfant. Sa mère est décédée en le mettant au monde et il garde des séquelles mentales de ce drame. Son père a ensuite suivi suite à un cancer. Il vit désormais avec sa grand-mère qui lui apprend à devenir grand et à se débrouiller tout seul.
Le maire propose à Barnabé un travail. Il doit ramasser les feuilles et s’occuper des parcs de la ville. Cela n’est pas grand-chose mais pour lui c’est énorme. La vie suit alors son cours sauf que de plus en plus de feux de ferme se déclarent. Barnabé et son tout nouveau scooter rouge semble être le coupable idéal. Est-il le pyromane tant recherché ?

Ma première impression a été : « Mais où est-ce que ce roman m’emmène ? ».
J’attendais un livre policier mais il n’est vraiment arrivé qu’à la fin. Pratiquement tout le roman, nous apprenons à connaitre Barnabé et les habitants de Montdunon qui le côtoient quotidiennement, nous découvrons de jolis paysages.... Dommage que l’intrigue policière ne soit pas plus développée et soit si rapide à se terminer.


J’ai aimé le langage charentais des personnages, le côté « simple d’esprit » de Barnabé est bien retranscrit lorsque nous avons ses points de vue mais j’ai eu du mal à savoir qui intervenait dans les chapitres où ce n’était pas le jeune homme.

Un roman simple et sympathique mais ne cherchait pas vraiment d’intrigue policière.

Ma note : 7,5 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de découvrir ce roman.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.