lundi, 28 août 2017 22:29

Yves Giombini - Nos nuits courrielles

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Nos nuits courrielles est un roman épistolaire, sur Internet.
Vincent, écrivain, vient d’être quitté par Jeanne, la femme qu’il aimait passionnément.
Comme une bouteille à la mer, il lance un SOS à Lucie, une de ses lectrices qui lui avait envoyé un mail pour lui dire combien son dernier livre l’avait émue.
À son grand étonnement, celle-ci répond à son message.

Elle-même possède sa part d’ombre et de fragilité. Tous deux chahutés par la vie, ils deviennent les anges gardiens respectifs de leurs émotions et de leurs sentiments. Ils s’écrivent, se cherchent, se rencontrent parfois.
Mais parviendront-ils jamais à s’apprivoiser un jour, tant ils se méfient de l’amour et de ses cahots ?
Au fil des mois, leurs échanges, nocturnes essentiellement, les dévoilent l’un à l’autre et deviennent la trame d’un livre en train de s’écrire.

Un jour, par défi, ils forment en effet le projet de publier leur correspondance.
Le récit, principalement constitué de leurs messages, est entrecoupé de passages narratifs où Vincent commente, s’interroge, se livre...

Editions Hélène Jacob (2017)
240 pages
Romance

Mon avis

Vincent est un écrivain qui aime Jeanne passionnément mais celle-ci ne l’entend pas de la même oreille et le quitte... Mais heureusement que Lucie, une admiratrice, est là pour le soutenir dans cette épreuve. Celle-ci a également sa part de fragilité et Vincent va également tenter de l’aider.

 

Vincent aimerait bien récupérer Jeanne et confie ses espoirs, par mails, à Lucie qui « écoute » inlassablement sans vraiment se confier sur elle. Mais quand enfin, elle s’ouvre, nous découvrons une femme qui a peur, qui est blessée et cache sa douleur.
Vincent aime toujours Jeanne mais peu à peu, des sentiments apparaissent pour Lucie sauf que celle-ci est mariée. Bien qu’il ne se passe plus rien, physiquement parlant, avec son mari, elle est toujours officiellement en couple. Les deux protagonistes, les deux amis ont une fragilité qui leur est propre.


Le jardin de nuit de Lucie et Vincent est magnifique. De délicates fleurs poétiques poussent et foisonnent, arrosées d’un peu de musique. Cet endroit est vraiment original et le style épistolaire par mails est dans l’air du temps. C’est exactement ce qu’il se passe maintenant avec les réseaux sociaux, les sites de rencontres (avec la poésie en moins, bien entendu). En plus l’écriture de l’auteur est belle, délicate, chaleureuse, riche... On se laisse porter par les mots du roman et les maux des personnages.

 

Ce roman peut se lire encore et encore, sans jamais rien perdre de son charme, de sa poésie... et à chaque fois, c’est une nouvelle découverte au fil des pages.

Ma note : 8,5 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de passer un très bon moment avec ce roman épistolaire par mail très bien écrit.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

1 Commentaire

  • Posté par Yves Giombini (04/09/2017 - 20:57)

    Merci Aurélie pour cet avis qui me touche.
    Acceptez-vous que je le mette en lien sur ma page Facebook ?
    Amicalement.
    Yves