jeudi, 24 avril 2014 19:43

Florent Marotta - L'échiquier d'Howard Gray

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Synopsis

Après un carnage à l'explosif dans le métro parisien, la France vit dans la terreur d'un terroriste Iranien ; Racheed Al'Wesan. La police piétine. Alors comme elle en a pris l'habitude pour pallier à son manque d'effectifs et de moyens, elle fait appel à un partenaire privé pour l'aider. C'est ainsi que l'ombrageux et alcoolique Gino Paradio, lieutenant défroqué de la Police Judiciaire, devenu détective désargenté, se voit confier des recherches par son ancien chef de service.

Des terroristes islamiques, des tueurs à gage, un conseiller présidentiel, un mercenaire, un hacker, des criminels sordides, un patron du CAC 40, la mafia calabraise : Gino Paradio, dit « le Pit' » va devoir abandonner une vengeance personnelle pour débrouiller l'écheveau compliqué de cette traque sanglante à l'ennemi public N°1.

Mais comment distinguer, sur l'échiquier, les pièces blanches des noires, et qui sont les joueurs ?

Editions Rouge Sang (2014)
486 pages
Thriller / Policier

Mon avis

Dès le premier chapitre, tu es happé par l'histoire, tu te demandes tout de suite ce qu'il se passe... Pourquoi cet homme est-il enfermé, maltraité, drogué dans cette cellule ? Les premières questions apparaissent, tu es déjà captivé.
Ensuite tu passes à autre chose en rencontrant Gino Paradio, notre personnage principal, un ancien flic gentiment congédié après l'horrible meurtre de ses parents par Vincent Senti, un mafieux. Maintenant il est agent de recherche privé et Arthy, un ancien collègue, lui demande d'enquêter sur Racheed Al'Wesan, le terroriste iranien du moment qui échappe encore aux forces de l'ordre.



Gino est un anti-héros, il boit, il râle, il s'énerve... Ses anciens collègues l'avaient même surnommé « Le Pit' » pour le pitbull, cela veut tout dire sur son caractère. Mais comment le détester avec son passé. Nous avons également Mourad qui lui ressemble beaucoup, il est lui aussi meurtri, triste et désespéré. Heureusement qu'à côté, nous avons Wired, le jeune informaticien, qui apporte un peu de légèreté et d'insouciance à notre petite bande

La couverture est sobre mais belle, elle intrigue. Pourquoi cette pièce noire est-elle toute seule face à toutes les autres ? Il me semble que c'est le roi mais je ne connais pas les échecs. Et puis la croix au-dessus est blanche, cela ne me semble pas normal...
On sent qu'il y a eu beaucoup de travail derrière ce livre car les lieux sont très bien représentés, détaillés, nous arrivons à nous les imaginer comme les personnages. Je ne sais pas si ce sont des lieux réels ou fictifs mais quand il parle de l'autoroute A10 et de la sortie 10 Rambouillet, nous avons l'impression que l'auteur s'inspire de la France actuelle.
Bien entendu, il n'y a pas que des descriptions sinon le roman serait long. Le rythme de l'histoire est bien dosé, entre planque pour surveiller une ferme perdue dans la campagne, infraction pour récupérer des informations dans un ordinateur, évasion d'un camion en marche... Lorsque qu'il n'y a plus d'action, il y en a encore.

Et que dire de la fin, il y a un retournement de situation que je n'aurais jamais imaginé ! Je pensais tout naturellement que le méchant allait mourir, que ce serait la fête et voilà... mais l'habit ne fait pas le moine. J'ai adoré cette idée mais je ne vais pas en dire plus, juste vous tenter à découvrir ce livre !

Qu'est-ce que vous trouverez au final dans ce roman ?
Terrorisme, prisonniers, corruption, chasse à l'homme, complot, vengeance... Une véritable partie d'échec à ne pas manquer où les apparences sont parfois trompeuses.

Ma note : 8,5 / 10

Je remercie les Editions Rouge Sang et le forum Have a break, have a book pour cette découverte. Moi qui ne suis pas roman policier ou thriller, j'ai été plus que ravie de découvrir ce livre.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

3 Commentaires

  • Posté par klo (01/05/2014 - 19:20)

    Pas pour moi mais tu arrives à m'intriguer :)

  • Posté par merryfantasy (01/05/2014 - 20:53)

    Ta chronique me donne très envie de lire le livre :D
    Bisous!

  • Posté par Florent (20/05/2014 - 16:46)

    Bonjour.

    Cette chronique m'avait échappé. Je suis ravi que mon livre vous ait plu, d'autant plus si vous n'êtes pas forcément lectrice assidue de ce genre de littérature.

    Pour ce qui est des lieux, certains sont réels (l'Iran, la rue Bobillot fief de Gino et j'en passe) d'autres sont issus de mon imagination.
    Mais c'est tout le jeu de cette fiction qui flirte avec la réalité.