samedi, 26 décembre 2015 18:06

Jean-Claude Thibault - Micmacs Horribilis

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Rescapé d’un attentat à la bombe qui n’altéra qu’un temps sa joie de vivre, Marcus se remit au travail. Car pour fuir le chômage, il besognait dans une agence de détectives privés, façon adultère. Sa mission actuelle consistait à filer une charmante jeune fille qui le mena tout droit à son amant, lequel le conduisit dans un établissement bancaire d’où il ressortit porteur d’une sacoche rebondie. Un réseau occulte ! C’était trop énorme pour ce Candide. Heureusement, son copain d’enfance, devenu journaliste d’investigation à "L’Escarmouche", l’épaula. Il n’empêche que l’enchaînement des circonstances était lancé. L’horreur allait recommencer. Cette horreur que l’esprit facétieux de Marcus accentuait, par contraste.

Editions Hélène Jacob (2014)
Format : ePub
Policier

Mon avis

Marcus est le rescapé d’un attentat à la bombe mais il faut qu’il continue et aille de l’avant. En tant que détective privé, la mission du moment est de filer une magnifique jeune fille dont le père veut connaitre l’amant de celle-ci. Mais quand l’homme en question rentre dans une banque pour en ressortir avec une mallette pleine de billets pour se rendre justement chez son « beau-père » malgré lui, cela corse l’affaire.
Heureusement que Marcus est épaulé par son ami Evariste, journaliste d’investigation au journal « L’Escarmouche ». A eux deux, ils vont essayer de découvrir ce que ce réseau trame dans l’ombre.

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai vraiment été perturbée par le style... Dès le départ, je me suis dit « Hein ?! Mais c’est quoi qu’est-ce qu’il raconte le monsieur ?! ». Les personnages, surtout Evariste et Marcus, ont une façon de parler bien à eux qui déroute énormément. A la fin du premier chapitre, je me suis demandée si je n’allais pas le relire mais j’ai poursuivi et doucement je m’y suis habituée.

Malgré cela, j’ai compris l’histoire, j’ai été entrainée par l’enquête de Marcus, sur fond politique. Enigme plus complexe qu’une histoire de coucherie de la fifille à son papa.
Il y a de nombreux rebondissements, on ne s’ennuie pas. Nous sommes dans un polar avec du suspense et de la violence, mais également avec sa dose d’humour.

Bien que j’aie eu du mal à rentrer dans l’histoire avec le style de l’auteur différent de mes lectures habituelles, j’ai trouvé cette lecture intéressante et agréable.

Je me demande maintenant si nous n’allons pas retrouver notre dynamique Marcus dans d’autres œuvres de l’auteur.

Ma note : 7 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour cette nouvelle découverte dépaysante et déroutante.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.