dimanche, 20 juillet 2014 19:48

Lorenzo Cecchi - Petite Fleur de Java

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Ce récit se termine comme un serpent qui se mord la queue : « Je vais imaginer une histoire. » Comme l'éternel retour des phrases qui racontent.

Kafka a écrit : « Désir de devenir un Indien ».
Désir partagé dans ce roman par Léo, notre héros, brave VRP, qui vivra cela comme une terrible métamorphose. Il sera l'amer Tchiconqui, le cruel sachem. Trop d'alcool, deux tonneaux, un visage fracassé et en partie inerte, un nerf optique sectionné, la vie de Léo bascule. Il hait sa nouvelle apparence, évite les miroirs, effraie les autres, se fait virer. Il fait le pitre dans une épicerie de Schaerbeek héritée de son père pour que son attitude colle à sa bouille. Une nouvelle vie où Léo est travaillé par des émotions qui le dépassent. Sa femme, Lucienne, la famille d'Omar, son voisin marocain, Françoise, pute retraitée qui guette la nuit, et tout le petit peuple du quartier vont être les témoins de sa montée vers une transe extrême.

Sur fond de chants sioux, Dr Jekyll devient le Mr Hyde indien d'une île perdue où des enfants orpailleurs triment à mort. Perceptiblement, Léo s'enfonce dans une folie sans retour. Les proches, les mômes surtout, craignent et s'écartent de ce clown au regard parfois si mauvais. Et trop chaud lapin l'Indien... Lucienne n'est plus au pays des merveilles et la métamorphose d'un Léo emplumé et peinturluré dérape énormément...
Cerise sur ce gâteau rouge sang : à la fin de son récit, l'auteur devient le nègre d'un anonyme !

Eh oui, ceux que vous croisez tous les jours, qui regardent la télé et promènent leur chien, votre boucher, vos amis de toujours, sont tous des planètes porteuses d'infinis mystères. Les gens ne sont jamais ordinaires et peuvent même changer de couleur...

Editions Hélène Jacob (2013)
Format : ePub
Drame

Mon avis

Léo et Lucienne s'aiment et encore plus après toutes ces années de mariage. Lui est drôle et gentil, jusqu'au jour où un trop plein d'alcool fait qu'il a un accident de la circulation. Il est défiguré, perd son travail, il se déteste, il a honte, il fait peur aux autres, il a peur de perdre sa femme et redouble d'attention auprès d'elle, surtout de demandes sexuelles.
Sauf qu'au fur et à mesure, il devient peu à peu schizophrène et Tchiconqui arrive dans sa tête et prend doucement le pouvoir.

Je trouve que le synopsis en dit beaucoup sur ce petit roman, voir trop à mon goût.

Différents sentiments m'ont animé tout au long du récit : pitié, tristesse, horreur... mais j'ai également rigolé.

Léo, depuis son accident et le traumatisme de son enfance, est devenu complètement fou, dingue... Son double, alias Tchiconqui, le rend agressif, possessif et imbu de lui-même alors qu'il était si gentil avec les autres.
On voit le changement, on le suit du début à la fin et Lucienne (la femme de Léo) l'endure aussi.

J'ai trouvé ce petit roman original, rythmé, un Dr Jekyll et Mr Hyde moderne et je ne m'attendais pas du tout à ce final, j'ai été bien surprise.

Ma note : 7,5 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.