vendredi, 14 novembre 2014 15:59

Manou Fuentes - L’homme qui voulait rester dans son coin

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Célibataire et volontiers solitaire, Édouard Pojulebe est un homme prudent qui, depuis l’enfance, a appris à se tenir à distance des autres pour éviter les conflits. Édouard s’est construit, au fil des ans, une vie tranquille, faite des gestes du quotidien, de façon à ne jamais risquer de mettre en péril sa quiétude.

Un grain de sable vient perturber cette vie si bien huilée. Édouard se trouve alors entraîné dans des aventures dont il ne saisit pas le sens. Décontenancé par la tournure que prennent les événements, il s’angoisse de ne plus savoir quoi faire et quoi être, erre sur des chemins méconnus tout en essayant, malgré tout, de ne pas perdre pied.

N’arrivant à rien dénouer, Édouard se trouve, in fine, contraint à la fuite. Exposé alors à une menace permanente, ce personnage peu enclin à la réflexion voit son instinct de survie s’aiguiser et son discernement s’approfondir, pour tenter de s’adapter aux réalités nouvelles auxquelles il est confronté. Sa personnalité en vient à se métamorphoser de telle manière qu’il se découvre, finalement, autre qu’il n’était.

Editions Hélène Jacob (2013)
Format : ePub
Drame

Mon avis

Edouard Pojulebe n’a jamais rien demandé, il souhaite juste vivre sa vie sans problèmes, sans gêner personne, habitué à son quotidien mais, un jour, il n’a pas de chance. Il est victime d’un concours de circonstance à cause de son nom qui n’a rien d’ordinaire. Il doit fuir, se cacher des autres... Il est alors seul et se met à réfléchir à sa vie, à son passé mais aussi à celle des autres.

 

Je déplore que le rythme de l’histoire soit si lent, je me suis un peu ennuyée, j’ai trouvé que c’était long à avancer. Le suspense est comme qui dirait « coupé ». Nous n’avons pas le temps de nous laisser porter parce que nous avons des sortes de flashback de souvenirs qui ralentissent tout ça.
J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de philosophie dans ce roman. J’ai bien aimé ces passages littéraires qui font réfléchir, cogiter... Mais il y en a quand même beaucoup trop, à mon goût, et l’histoire n’avance plus.
C’est un roman qui invite à la réflexion sur qui nous sommes réellement et ce que les autres croient que nous sommes.

 

C’est une lecture dépaysante et originale entre le polar et le conte philosophique.

Ma note : 6 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de découvrir ce roman.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.