mercredi, 15 juillet 2015 21:07

Manou Fuentes - Rue des fleurs muettes

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Roland Vogel est un homme politique influent que la vie a plutôt gâté. Dans le civil, il dirige une entreprise prospère d’import-export en région Île-de-France. Sa passion dévorante pour une jeune femme lui fait perdre la tête, l’amenant à mener une double vie que ni sa femme ni ses proches ne soupçonnent.

Lorsqu’un matin au réveil, il retrouve sa jeune amante décédée à ses côtés, les mâchoires d’un terrible étau vont se refermer sur lui, malgré les initiatives un peu folles qu’il va être amené à prendre pour tenter d’échapper au scandale familial et politique, à un maître chanteur qui le harcèle et aux eaux troubles du milieu de la prostitution.

Editions Hélène Jacob (2015)
Format : ePub
Policier

Mon avis

Roland et sa jeune maîtresse Sonia vivent une idylle depuis quelques temps. Elle par ambition et lui surtout parce qu’il s’est laissé charmée par cette sublime jeune femme. Tout se passe bien entre eux dans l’appartement qu’il loue jusqu’à un certain matin.
Roland apporte son petit déjeuner au lit à Sonia mais la trouve morte dans son sommeil. Il ne comprend pas ce qu’il s’est passé et la première idée qui lui vient à l’esprit est de ramener le corps de celle-ci dans son appartement, comme si de rien n’était. Il souhaite protéger sa réputation et sa petite vie de famille bourgeoise.
Mais la chose ne sera pas si facile surtout si une prostituée filme une scène étrange et décide de la montrer à son proxénète qui va alors faire chanter Roland.

Ce petit livre se lit simplement et rapidement. Il y a du suspense car nous voulons savoir si Roland va enfin se faire arrêter et comment il va se débrouiller pour se débarrasser du proxénète. Mais c’est aussi un roman détente car on ne se prend pas la tête et on rigole assez bien de l’accumulation de malchance de Roland.
Les personnages qui n’auraient jamais dû se croiser se découvrent, se font chanter et partagent un moment ensemble, en général dans le drame et la mort mais il ne faut pas le prendre ainsi dans ce petit roman.

Ma note : 7,5 / 10

Je remercie les Editions Hélène Jacob pour m’avoir permis de découvrir cette petite lecture sympathique.
Vous pouvez retrouver la fiche du livre, en cliquant sur ce logo :

Hélène Jacob

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.