vendredi, 24 janvier 2014 20:44

Serge Breysse - Lucie

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Jean se souvient.

De l'Afrique mystérieuse où il vécut, ignorant de ses secrets et de ses cicatrices.
D'une femme, manipulatrice, avec qui s'engage une relation ambiguë et dangereuse.
De la mine où il s'égare, au cœur d'un conflit sans fin.
De ce village au milieu des collines où il croise ces hommes et femmes désireux de partager leur combat.
De ses doutes, quant au bien-fondé de ses actes sur cette terre en lutte.

Il va plonger dans cette histoire et tenter d'en faire une aventure dont il serait le héros. Mais y parviendra-t-il ?
Son récit, mélange de songes et de vérités, le rappelle à lui-même et le perd à la fois.

Editions Hélène Jacob (2013)
Format : ePub
Drame

Mon avis

Jean hésite, il ne sait pas par où commencer, il veut écrire pour garder les souvenirs qu'il a d'elle, pour raconter les secrets de ce pays, sa vie là-bas... Finalement il se lance.
Ce médecin de formation passe tout son temps en Afrique car il met en place des programmes de santé dans les zones pauvres. Là il travaille pour une société d'exploitation de mines de diamants qui a pour projets d'aider les familles des employés.

Les débuts des chapitres sont étranges, on se demande où on en est dans l'histoire, qu'est-ce qui a fait que Jean soit dans ce lieu, dans cette situation... A-t-on loupé quelque chose ? J'ai trouvé qu'il n'y avait pas vraiment de transitions entre les chapitres Parfois il y a l'explication quelques paragraphes plus loin et d'autres fois rien ! Surtout pour « l'Ange Blond », chapitre 6 dans la deuxième partie, il est juste posé à cette place, je n'ai pas compris pourquoi...

Comme je n'ai pas l'occasion de voyager, j'aime bien les livres qui me font découvrir un pays. Celui-ci, je l'ai trouvé assez dévalorisant. Entre la capitale où se trouvent les trafiquants, les riches blancs qui trompent leur femme restée au pays avec de jeunes femmes africaines en chaleur et les habitants des villages isolés qui se font martyriser, violer et tuer par l'armée et les rebelles... c'est assez triste. Il n'y a pas que ça, bien entendu, nous y voyons la joie, la gaieté, la fête, mais j'ai trouvé que c'était moins fort que les passages sombres.
Par contre, j'ai beaucoup apprécié les descriptions du temps qu'il fait, de l'humidité de l'air, les ressentis sur le lieu... qui étaient bien fournis et bien faites, on pouvait presque ressentir les gouttes de sueur perlées sur notre peau à la saison chaude.

L'histoire d'amour impossible, qui contamine le cerveau de Jean, est très présente. Lucie joue au chat et à la souris avec lui... Les scènes sont très bien décrites, on s'y croirait presque et les sentiments, les émotions qui passent à travers lui, nous sont précisément retranscrites.

Dans ce roman se mélange de l'intrigue, de la romance, des drames, des conflits... L'auteur connait l'Afrique, ses mystères, ses secrets, ses souffrances...
Même si mon avis est plutôt mitigé, je recommande ce livre à tous ceux qui veulent découvrir ce pays et les différentes facettes qui s'y cachent.

Ma note : 6 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

2 Commentaires

  • Posté par klo (26/01/2014 - 21:06)

    ce n'est pas un livre pour moi mais j'aime beaucoup la couverture :) bravo :)

  • Posté par Breysse (30/11/2017 - 18:37)

    Bonjour,
    je suis l'auteur de ce roman, et grace à des amis, j'ai découvert seulement maintenant votre commentaire. Je vous en remercie, pas parce que j'ai eu la moyenne, mais simplement parce que ce n'est pas mon métier, écrivain, et que c'est passionnant d'avoir des retours comme le votre, de voir comment ce qui sort de soi est accueilli par d'autres, des inconnus... c'est vrai que j'ai eu des retours d'amis, mais ils sont forcément biaisés!

    sur le fond, vous avez raison, il manque de structure, c'est mon deuxième roman seulement, le premier réellement achevé et publié, et ça se ressent, j'ai souvent ce retour qu'il est inconstant en qualité.

    L'Ange blond, j'ai hésité à le garder, c'était un texte que j'aimais, et qui voulait surtout dire "l'amour parfois multiplie les vies", pour dire qu'il a déja eu comme ça des histoires à coté... mais voila, on essaye de mettre des touches qui expliquent des choses, pas toujours sûr que ça puisse être perçu

    enfin, je suis trop négatif sur l'Afrique car j'y décris une région que je connais bien et qui ne s'en sort toujours pas, mais comme dit dans le livre, il y a mille Afrique, celle ci n'est qu'une petite facette...

    merci de votre commentaire, le mien est trop long, mais voila... j'avais envie... même trois ans après, alors que vous avez surement oublié jusque l'existence de ce livre.

    bien à vous
    serge