mardi, 07 octobre 2014 12:07

Anton Tchekhov - Oncle Vania

Synopsis

Le vieux professeur Sérébriakov est venu se retirer à la campagne, dans la maison de sa première épouse. Cette arrivée perturbe la vie paisible de Sonia, la fille du professeur, et d'oncle Vania, qui à eux deux exploitent tant bien que mal le domaine. D'autant que l'attention des proches, y compris celle de Vania, se cristallise bientôt sur Eléna, la seconde et très désirable épouse. Dans ce drame, la capacité de Tchekhov à reproduire des atmosphères, sa langue même signalent l'essentiel : que la beauté vient de la simplicité et que les personnages puisent dans le quotidien, même trivial et résigné, le sens de leur existence.

Editions Babel (2001)
136 pages
Théâtre

Mon avis

La vie de Sonia et son oncle Vania est calme, plate, ennuyeuse... jusqu'au jour où débarque le père de Sonia, le professeur qui fait partir de ceux qui cherchent mais sans jamais réussir à trouver quelque chose. Il débarque avec sa nouvelle femme, une jeunesse de vingt-sept ans et magnifique avec ça. Celle-ci perturbe les hormones des différents hommes de la demeure.

Et moi qui pensais que Tchekhov était un musicien russe comme Mozart ou Berlioz... Ben quoi ? Ça sonne pareil... Et je ne vous ferai pas de jeux de mots entre le nom du roman et une marque de serviette hygiénique... Enfin trêve de discussions autour de mon manque de culture générale.

Je n'ai pas vraiment vu d'intérêt à ma lecture. Sonia et Oncle Vania s'ennuie au début, il y a un élément perturbateur et ils s'ennuient finalement à la fin aussi... Intense...

Elena est, en quelque sorte, leur élément perturbateur, le professeur, Oncle Vania et le médecin sont amoureux d'elle mais elle est fidèle... Sonia, quant à elle, est amoureuse du toubib sauf que, vous l'avez compris, ce n'est pas réciproque. Oncle Vania est, en plus, jaloux du professeur... Un joli cocktail de problèmes et de non-dits.

Je ne dois pas avoir la fibre littéraire qui me permet de comprendre les classiques du théâtre car dans cette pièce, je me crois dans les feux de l'amour mais en version russe.

Ma note : 4,5 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

1 Commentaire

  • Posté par Jessica (10/06/2017 - 07:58)

    Je viens à l'instant de terminer Oncle Vania et comme toi, je ne vois pas du tout l'intérêt de la pièce. Je suis pas non plus une très fan de théâtre mais bon... C'est mon premier Tchekhov et cette pièce m'a un peu refroidie.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.