vendredi, 26 décembre 2014 18:24

Damien Personnaz - Travers de routes

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Des premiers voyages d'un jeune homme curieux au témoignage d'un humanitaire en proie au doute, à l'impuissance et à l'euphorie, ces huit récits relatent des instants marquants d'une vie ordinaire de terrain dans des pays bouleversés (Rwanda, Libéria, Erythrée, Angola, Kurdistan turc, Afrique du sud, Pakistan).

Si certaines anecdotes portent à sourire, les faits vécus ébranlent profondément le lecteur au fur et à mesure que tombent ses illusions ; l'auteur prévenant dès le départ que « voyager, c'est voir le monde tel qu'il est et non pas comme on voudrait qu'il soit ».

Tant dans la force des émotions qu'il véhicule et des réflexions qu'il engage, que dans l'écriture qui permet de les révéler ; Travers de routes est un livre remarquable, de ceux dont les lecteurs resteront imprégnés, irrémédiablement.

Editions de la Rémanence (2014)
198 pages

Autobiographie / Témoignage

Mon avis

A travers les souvenirs de l'auteur, nous voyageons en Afrique du Sud, en Inde, au Pakistan, au Liberia, au Rwanda, au Cambodge, en Erythrée, en Angola... Nous sommes en compagnie de Damien Personnaz, un humanitaire entre les années 1978 et 1996.

Chaque chapitre correspond à une année différente, celle où l'auteur est dans le pays qu'il va nous décrire. On commence par un prologue en italique qui rappelle la situation dans le pays en question au moment des faits. Nous entrons ensuite dans le vif du sujet et nous terminons par un bref épilogue également en italique qui nous instruit sur la situation actuelle, celle que nous pouvons voir dans les journaux télévisés.

On ressent l'engagement de l'auteur et son honnêteté dans ces aventures en tant qu'humanitaire.
Nous ne sommes pas dans du voyeurisme, ces témoignages sont vivants et invitent à la réflexion, au cœur de la tragédie.
On découvre énormément de choses que l'on ne pensait pas forcément. L'habit ne fait pas le moine et chacun veut sauver sa peau, surtout au Rwanda où les religieux comme les prêtes et les nonnes assistaient et participaient à la boucherie, aux massacres.
Nous sommes en cœur des guerres, des injustices, des génocides, des terrains minés, des morts, de la pourriture...

Ces témoignages sont toujours d'actualités, même si ce n'est pas dans les pays en question, ce sera dans d'autres mais les humanitaires auront toujours autant de travail et se retrouveront toujours dans des scènes comme celles décrites ici.

Par contre, un petit point négatif, étant nulle en géographie, j'aurais bien voulu trouver une carte car je me suis un peu perdue.

C'est un livre de témoignages à lire de temps en temps, pas tout d'un coup, à découvrir en douceur et en simplicité.

Ma note : 7,5 / 10

Je remercie Livraddict et les Editions de la Rémanence pour ce voyage humanitaire.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.