mercredi, 25 janvier 2017 09:37

Robert de Laroche - Chats de Venise

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Ils sont, avec le mythique lion de Saint-Marc, les véritables maîtres de la Cité des doges. Rassemblés sur . Les campi, déambulant le long des ruelles, s'adonnant au farniente dans les jardins et s'aventurant parfois sur les gondoles, les chats de Venise se donnent en spectacle pour notre plus grande joie, merveilles parmi les merveilles d'une cité pourtant riche en prodiges. Cet album vous entraîne à la découverte d'une Venise secrète révélée par ses chats, Guides ronronnants et charmeurs, légendaires pourfendeurs de rats dont la présence est liée à plus de mille ans d'histoire et de civilisation vénitiennes. Unanimement salué par la presse, couronné à sa sortie par le Prix Fernand Méry du Livre animalier, Chats de venise demeure la Meilleure invitation au voyage et au rêve dans la plus romantique Des villes européennes, dont on serait tenté de dire qu'elle fut Bâtie pour servir d'écrin à la beauté féline ! C'est l'impression que l'on retire en feuilletant ce merveilleux Livre, fruit de la collaboration de l'écrivain Robert de Laroche et Du photographe Jean-Michel labat.

Editions Casterman (1991)
116 pages
Beau Livre

Mon avis

Je suis déjà allée à Venise durant le Carnaval mais je n’ai jamais fait attention que le chat avait une place si importante. Certes j’ai vu des pigeons... beaucoup de pigeons mais aucun félin... ou alors cela ne m’a pas marqué !

Les photographies de chats sont jolies et donnent envie de les caresser mais c’est tout... Les textes ne m’ont pas plus passionnés que cela, bien que nous apprenions beaucoup de choses !

Ma note : 6 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.