mardi, 23 mai 2017 19:47

Yuki Fumino - Hidamari ga kikoeru

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Synopsis

Kôhei, étudiant atteint de surdité, est souvent incompris par les autres, ce qui l’a amené à prendre ses distances petit à petit avec son entourage. Mais un beau jour, il va faire la rencontre de Taichi, étudiant dans la même université que lui. De nature joviale et qui n’hésite pas à dire franchement tout ce qu’il pense, cet étrange garçon va toucher Kôhei au plus profond de son cœur avec ces quelques mots : «ce n’est pas de ta faute si tu es malentendant !». Il est loin de s’imaginer à quel point Kôhei va peu à peu changer grâce à lui.

Editions IDP (2016)
192 pages
Yaoi

Mon avis

Tome 1

Kôhei est un étudiant solitaire. Atteint de surdité, il est incompris par les autres, jusqu’à ce qu’il rencontre Taichi qui est son total opposé. Le jeune homme va peu à peu changer pour lui. Mais est-ce que ce dernier voudra de lui s’il devient complètement sourd ?

Ce manga aborde une thématique forte et que l’on retrouve rarement dans les livres parce que ce n’est vraiment pas un thème facile à aborder : la surdité. Kôhei ne l’est pas complètement mais il perd de plus en plus son ouïe et finira par être totalement sourd. La langue des signes n’est pas pour lui car sinon il devrait renoncer à la part de « normalité » qu’il lui reste encore mais si les gens parlent lentement, il est capable de lire sur les lèvres.
Taïchi le comprend, il devient de plus en plus son ami, surtout parce que Kôhei a su toucher son estomac. Il a enfin quelqu’un qui s’intéresse à sa personne intérieure.

C’est plus un shonen-ai qu’un yaoi car nous survolons leur relation, les sentiments sont présents mais moins développés. Ce n’est pas aussi rapide qu’un yaoi et cela fait du bien de prendre son temps ainsi.
Les graphismes concordent à l’histoire, hésitants au départ, ils sont finalement fins et doux ensuite.

C’est vraiment une lecture touchante, douce et belle.

Ma note : 8,5 / 10

Tome 2

Kôhei est sourd et souvent incompris par son entourage. Taïchi est un étudiant qui prend des notes pour lui. A force de passer du temps ensemble, des sentiments vont naitre entre eux et, au lieu de se rapprocher, par peur et incompréhension, ils vont prendre de la distance et un malaise va s’installer.

L’amour qu’éprouve Kôhei pour Taïchi est beau et l’histoire des deux jeunes hommes avance tout en douceur et en sincérité. Nous apprenons beaucoup sur la surdité à travers eux.
Les dessins sont toujours aussi beaux et fluides !

Encore un superbe tome. Vivement la suite

Ma note : 8,5 / 10

 

Je remercie les Editions IDP pour ce très beau manga !

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.