jeudi, 20 novembre 2014 10:50

Jordan Leto - Les Chevaux de Troie, le châtiment de Niobé

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

« D'ici quelques jours, vous allez recevoir un courrier de votre banque. Il ne s'agit pas d'une erreur. Ne les appelez pas pour le vérifier. Ne faites rien. Sinon reprendre le cours normal de votre vie. »
Ce mail est signé Diane. Pas de nom de famille. Juste Diane.
À travers tous les États-Unis, des milliers de personnes, surendettées par la crise des subprimes, voient leur dette purement et simplement effacée. Bientôt, on découvre que le phénomène est mondial. Les banques semblent désarmées devant ces attaques sur leurs systèmes informatiques, pourtant hyper-sécurisés.

La section cyber-criminalité du FBI est aussitôt saisie de l'affaire. Le jeune agent spécial Xander Kelly, fraîchement diplômé du MIT, prend la tête d'une cellule atypique, constituée de hackers « repentis ». Leroy « King » Baraka, un compteur de cartes surdoué qui a piraté les principaux sites de poker en ligne. Oscar Galopin, un prêtre qui a « nettoyé » certains comptes sulfureux de la Banque du Vatican. Et Ping, dont on ne sait pas grand' chose sinon qu'il a réussi à pénétrer les serveurs de la NSA, qu'il est chinois, et qu'il a fait la Légion Étrangère.

L'opinion publique prend fait et cause pour le pirate informatique. Journalistes, banquiers, FBI, bien sûr, tous se posent la même question. Qui est donc ce hacker qui se prend pour Robin des Bois ?
Qui est Diane ?

Et comment peut-il espérer que les banques vont se laisser faire sans réagir ?
Mais peut-être que Diane n'est pas le seul à vouloir renverser les ordres établis...

Jordan Leto signe là un thriller virtuose. Dans un monde amoral qui ne respecte plus aucune règle, comment faire changer les choses, sinon en combattant le feu par le feu ? Mais alors, où se trouvera la limite ?

Editions Rokh (2014)
Format : ePub
Thriller

Mon avis

Le résumé est alléchant car l'histoire pourrait être tellement réelle. Un cyber-criminel qui vole aux banques pour donner à ceux qui en ont besoin. Je trouve que c'est une bonne idée et je pensais que ce serait le centre du roman mais nous allons plus loin, beaucoup plus loin.
Nous sommes face à une machination qui a de plus grosses conséquences que celles que Diane attendait, un complot terrible se joue.

Les personnages sont tous plus intéressants les uns que les autres. Nous avons tout d'abord Xander notre agent du FBI qui fait des cauchemars vraiment hallucinants et Sigrid notre super intello qui a beaucoup de ressources.
Ensuite viennent les trois tolards que j'adore : Baraka le joueur de Black Jack qui a un super humour et qui n'arrête pas d'avoir des idées hallucinantes mais brillantes, Galopin le prêtre catholique détourneur de fonds qui a toujours des citations chrétiennes à sortir et qui connait les us et coutumes des banques comme sa poche, et enfin Ping le chinois secret qui se promène sur les serveurs de la NSA, qui ne parle pas beaucoup (voir pas du tout) mais qui est un bosseur de premier ordre. Un bon trio !

Nous avons également une deuxième équipe qui s'attache plus aux phénomènes liés à l'exorcisme mais je me suis moins attachée à eux. Nous trouvons MacKensie qui cache des surprises sous cette apparence froide et Monahan son équipier à l'humour lourd. Les cas de possessions, l'avancée de leurs enquêtes... rajoutent du mystère en plus à l'histoire principale, on se demande où veut nous emmener l'auteur.

Nous avons alors deux enquêtes bien différentes en parallèles qui touchent finalement au même point et qui rendent ce thriller si complexe et alléchant.

Nous trouvons aussi beaucoup d'explications au cours du roman sur les banques, les mines de diamants, les subprimes, sur les expériences thanatoïdes, de Mort Imminente, de la projection, sur la cataplexie, la narcolepsie, le somnambulisme... Pour se coucher moins bête, ça marche.
Nous retournons même à l'école en redécouvrant ce qu'est une phéromone, par exemple.
L'auteur connait son sujet, il s'est renseigné, a fait des recherches et j'apprécie cela.

Ce que je déplore, vous vous en doutez, est la longueur des explications. Certes c'est très intéressant et j'apprécie beaucoup mais cela coupe l'action et j'ai l'impression que ça traine à avancer.
Mais finalement ce roman fait aussi réfléchir. Et si c'était ainsi dans notre vie, dans notre système bancaire et notre gouvernement ?

Ma note : 7,5 / 10

Je remercie les Rokh Editions et Lisa pour la découverte de ce livre.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

2 Commentaires

  • Posté par Aelynah (29/11/2014 - 16:45)

    Pour l'avoir lu et apprecié moi aussi , merci pour cette chronique.
    C'est sympa de voir que nous pouvons avoir des ressentis semblables et parfois un peu différents des œuvres.
    Bonne prochaine lecture.

  • Posté par merryfantasy (30/11/2014 - 19:25)

    Très belle chronique ! Je retrouve bien le roman :)