mardi, 22 mars 2016 10:37

Estelle Tharreau - Orages

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort !

Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.

Editions Taurnada (2016)
Format : ePub
Thriller

Mon avis

Béatrice veut fuir son petit ami actuel et part s’exiler à Sauveur avec sa fille de seize ans, Célia. Elle prend la place de l’ancienne comptable, qui est décédée après que sa propre fille adolescente soit également morte.
Mais tout semble trop beau dans ce village, que ce soit la maison, les habitants, le cabinet... tout est trop bien, à part peut-être le boucher et le vieille folle d’à côté. Que se passe-t-il vraiment ?

L’intrigue de ce roman est différente car elle n’est pas totalement dirigée vers un seul personnage, même si Béatrice et sa fille en prennent pas mal pour leur grade... Tout le village est au centre de celle-ci et comme nous ne sommes pas dupes et que nous nous doutons qu’il se passe quelque chose à Sauveur où c’est si parfait, nous recherchons un tueur, un meurtrier, un futur assassin... enfin n’importe quoi mais il faut un coupable dans le tas (voir même plusieurs...) !
Le journal de Martha est une idée très intéressante, cela permet d’avoir une deuxième intrigue plus rattachée au passé et nous sommes ainsi lancés dans une saga familiale complexe et intense.

Il y a beaucoup de personnages surtout entre le passé et le présent, cela est parfois un peu perturbant et il est difficile de s’attacher à tous. Personnellement, j’ai trouvé que Béatrice et Célia avait un peu trop de sang-froid. Si, dès le premier jour de mon arrivée dans une nouvelle ville, je savais que l’ancienne comptable que je remplace est morte ainsi que sa fille, je ferais demi-tour en courant.
Ensuite, j’ai trouvé que le final augmentait en action, en rebondissements, en révélations, en intensité mais il est également un peu trop précipité.

J’ai beaucoup aimé ce roman, même si j’ai trouvé que le final était un peu rapide et qu’il manquait d’explications. A découvrir !

Ma note : 8 / 10

Je remercie une nouvelle fois les Editions Taurnada pour ce nouveau partenariat avec un roman mystérieux entre le passé et le présent.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.