jeudi, 03 mars 2016 18:00

Arnaud Villani - Philosophie du peu, Le Courage d’être heureux

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

« Je voudrais démontrer que cet axiome n'est qu'une formule de propagande, entretenue depuis vingt-sept siècles, et que c'est bien la raison comme Logos qui a endossé, depuis un funeste partage de la pensée grecque, le principe de guerre, qu’elle protège et répand tant qu'on n'en comprend pas le secret. »

Editions Sur Le Fil (2015)
229 pages
Essai / Philosophie

Mon avis

Je n’ai jamais lu d’essai alors j’ai sauté sur l’occasion de lire de la philosophie avec comme problématique « le bonheur » et, en ce moment, j’en ai bien besoin.

« Redécouvrir le bonheur, ou comment la pensée s’est fourvoyée depuis vingt-six siècles »
Allons-nous découvrir ce qu’est le bonheur à travers les ans ? Allons-nous voyager à travers l’Histoire avec un grand H et ce que représentait le bonheur à cette époque-là ?
Malheureusement non et c’est bien dommage pour moi qui attendais cela.

Je ne suis pas philosophe et loin de là. Je ne comprends pas tous les mots compliqués mais remis dans un contexte, une phrase, j’arrive à en saisir le sens.
L’auteur nous conte des petits bonheurs de la vie, celui d’apprécier la simplicité des choses et que le bonheur est un état d’esprit avant tout et non pas une règle de vie, il faut être curieux de tout, découvrir, apprendre... et le bonheur viendra de lui-même, de toutes ces petits riens qui font notre quotidien.

L’auteur s’appuie beaucoup sur des exemples, il donne des références, comme des expériences personnelles, des noms d’auteurs, des titres d’ouvrages et parfois une citation... Bien que la plupart du temps, à part Platon, je ne connaissais les auteurs cités que de noms.
Cet essai est assez autobiographique car l’auteur utilise la première personne du singulier et nous sommes ainsi plus proche de lui et n’avons pas l’impression de lire un roman philosophique.
Je ne peux pas dire que j’ai tout compris à l’essai mais je me suis juste laissée porter par le flot de mots de cette lecture un peu poétique, à mes yeux, métaphorique, répétitif (voir un peu trop !)...
J’ai finalement beaucoup plus apprécié les petits textes se trouvant à la fin, une sorte de bonus qui fait méditer, que le reste de l’essai...

Un livre pas facile à lire mais qui fait du bien... La plume de l’auteur est agréable et les courts chapitres font que l’on peut passer à un autre livre et le reprendre plus tard sans problème (ce qui fut mon cas).

Ma note : 6 / 10

Je remercie Livraddict et les Editions Sur Le Fil pour la découverte de cette œuvre philosophique qui fait réfléchir.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.